The Eddy : la sérieuse obsession de la semaine

Publié le 6 mai 2020 - 17h27

Découvrez la nouvelle mini-série musicale de Netflix, The Eddy, produite notamment par Damien Chazelle avec Leïla Bekhti, Tahar Rahim et André Holland.

 

C’est quoi ?

Après avoir rencontré le succès sur grand écran avec Whiplash ou encore La La Land, Damien Chazelle reste dans l’univers du jazz mais cette fois avec une mini-série, The Eddy. Créée et écrite par Jack Thorne (À la croisée des mondes), ce drame musical se déroule à Paris. On y suit Elliot, copropriétaire d’un club de jazz qui peine faire du chiffre. Les choses se corsent lorsqu’il découvre que son associé, Farid, a mêlé le club à des affaires douteuses. Elliot doit alors gérer son club qui est sur la sellette, les problèmes de son partenaire mais aussi l’arrivée en France de sa fille, Julie.

Y’a qui ?

C’est un casting de choix que l’on retrouve dans The Eddy, mi-américain, mi-français. C’est André Holland (Moonlight) qui tient le rôle-titre d’Elliot, tandis que Farid est interprété par Tahar Rahim (Un prophète). Amandla Stenberg (The Hate U Give) est Julie, la fille d’Elliot et Joanna Kulig (Cold War) joue Maja, chanteuse et petite amie d’Elliot. Leïla Bekhti (Tout ce qui brille) interprète quant à elle Amira, la femme de Farid. Melissa George (In Treatment), Adil Dehbi (How I Became a Superhero) ou encore Benjamin Biolay (La douleur) font également partie du casting.

C’est quand ? C’est où ?

Les 8 épisodes de la mini-série The Eddy seront disponibles à partir du vendredi 8 mai sur Netflix.

C’est un peu comme…

Si vous êtes fan de jazz et que vous avez aimé Treme, alors il y a de fortes chances pour que vous tombiez sous le charme mélancolique de The Eddy. Certes, il n’y aura pas l’ambiance festive de la Nouvelle-Orléans mais plutôt Paris en toile de fond, cependant les deux séries semblent se rejoindre sur l’idée de tailler la part belle au jazz tout en décortiquant des tranches de vie. Par ailleurs, l’esthétique, amenée notamment par Damien Chazelle qui réalise les deux premiers épisodes, n’est pas sans rappeler une autre série musicale : The Get Down. Si cette dernière surfait sur un style plus hip-hop et disco, elle pouvait se targuer d’avoir une réalisation soignée avec Baz Luhrmann (Moulin Rouge) aux commandes, ainsi que des personnages qui peinent à vivre de leur passion, rattrapés par le contexte social dans lequel ils vivent. deux points clés qui semblent se retrouver dans The Eddy.

Le détail qui change tout

Si The Eddy est une mini-série musicale et dont les intrigues mettent en avant le jazz, elle est avant-tout centrée sur les personnages et leurs histoires. La musique est une toile de fond pour explorer la vie de ces personnages torturés, à qui il arrive bien des péripéties. Par ailleurs, Elliot en est peut-être le protagoniste central mais chaque épisode met en avant une nouvelle personne. Cela permet ainsi d’avoir différents points de vue et de mieux comprendre les motivations de chacun.

En manque de séries à découvrir ? Voici nos obsessions précédentes :

Upload

Never Have I Ever

Outer Banks

Tales from the Loop

Stalk

Journaliste
marion@serieously.com

Je suis la fille spirituelle de Veronica Mars & Ragnar (Vikings).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est une pizza et du vin devant Friends.
Marion Le Coq on EmailMarion Le Coq on InstagramMarion Le Coq on Twitter