10 choses irrationnelles qui arrivent dans TOUS les lycées de teen séries

27 février 2018 - 15h13

Bien sûr, une teen série est faite pour nous faire rêver, vibrer, trembler. Mais quelque chose nous dit que beaucoup trop de choses ne tiennent vraiment pas debout dans la représentation des lycées dans les shows. On vous propose 10 exemples…

Les casiers, le lieu de rendez-vous incontournable

Comment cet endroit peut devenir à ce point le lieu le plus STRATÉGIQUE du lycée ? C’est en plein milieu du bâtiment, tout le monde passe, les profs, les méchantes filles populaires, les weirdos du club photo et pourtant, c’est ici que les héros se confient les pires secrets ! En plus, il y a toujours une photo de l’ado mort dans l’épisode précédent accroché à l’intérieur du casier du protagoniste qui prend un air surpris dès qu’il ouvre son casier. Comme s’il ne l’avait jamais scotché lui-même… Ou le sale gosse populaire qui tape TRÈS FORT sur celui de la victime du lycée pour rappeler qu’ici, c’est LUI le roi. Toujours la même histoire.

Les séries où ça arrive : Clueless, 13 reasons why, Glee …

Ils ne travaillent absolument jamais

L’école dans les teen shows est un lieu commun où l’on peut gérer des dossiers majeurs comme : est-ce que Kevin a trompé Dylan avec Sam ? D’ailleurs, elle a volé le téléphone de Tom, ce qui a entraîné une rupture entre Linda et son latte au lait d’amande. Ils ont le temps car ils n’ont pas de devoirs, ne restent jamais en classe et traînent dans leur lycée comme on se baladerait à la piscine municipale. De temps en temps, le héros “envoie son application à Harvard” quand il en a marre de prendre une pause dej’ de 4h. Dude, on ne t’as jamais vu lire un livre.

Les séries où ça arrive : Les Frères Scott, Riverdale, Everything Sucks

Le coach est plus sympa que ton père

Oui, “coach” comme on l’appelle, c’est lui, la figure paternelle à l’école ! C’est lui qui repère celui qui va intégrer la National Football League à la sortie du lycée. C’est celui qui croit au héros et lui lance des défis. Le coach a souvent un passé mystérieux, il vit seul, aurait voulu avoir des enfants donc il l’appelle “fils” à tort et à travers. Il sait que l’espoir de l’équipe, c’est le protagoniste, alors il lui dit à la fin de l’épisode : “ne me déçois pas” en fronçant les sourcils. Oui, il est inspirant. Alors que le vrai papa du héros qui va lui payer une fac à 150 000 dollars et lui offre une chambre toute chauffée dans leur maison du New Jersey, tout le monde s’en tape.

Les séries où ça arrive : Coach, Teen Wolf

Le crush du/de la protagoniste est PARTOUT

Vous me direz, c’est logique. En général, on développe des sentiments pour quelqu’un que l’on fréquente un minimum. Par contre, certaines fois, on atteint des petits abus… Parfois le crush du héros ou de l’héroïne vit à côté du protagoniste depuis 18 ans (l’âge de l’intéressé(e)), se voient à travers leur fenêtre de chambre, se font même des coucous, sont dans la même classe depuis la maternelle et les parents sont best buddies. Mais ils ne se sont jamais avoués leurs sentiments pour le SUSPEENNNSE. Evidemment le crush est une beauté du diable, gentil(le), timide mais populaire en même temps et a toujours des A+ à ses tests écrits au crayon à papier. Ça fait rêver…

Les séries où ça arrive : That’s 70’s show, Riverdale

Le egg-sitting

Comme on vous l’avait dit, à l’école des teen series on ne travaille jamais. Trop fatiguant et ça prend trop d’énergie. Par contre, on a de temps en temps des petites activités ludiques pour justifier les dépenses mirobolantes des parents dans l’éducation de leurs enfants. Le EGG-SITTING par exemple. Tout est dit. Votre prof de bio (ou “sex-ed“) désire vous apprendre à “vous responsabiliser” et vous met en duo (avec votre crush évidemment ou la personne que vous détestez le plus) et vous colle un œuf dans les bras que vous devez surveiller pendant une semaine pour voir si vous allez devenir des gens merveilleux ou des serial killers en puissance quand vous serez grands. A savoir que l’œuf peut être remplacé par une poupée, une brouette de mortier ou des boules de Noël, au choix. Mais ce n’est pas moins flippant.

Les séries où ça arrive : Hannah Montana, Degrassi, Buffy contre les vampires, Veronica Mars

L’ado pauvre et mystérieux

Souvent, un ado (oui, une fille ne peut pas être pauvre et fascinante) débarque au lycée avec son blouson de cuir, ses grosses godasses pas lassées, ses cheveux en bataille mais lavés et change toute la donne dans le lycée. Il est beaucoup trop incroyable par sa pauvreté et sa souffrance… Pas de papa, pas de maman et il ne sait pas tenir sa fourchette au self car on vous l’a dit, il est pauvre. Tout le monde l’adore et les profs vont lui donner “une chance de se racheter” un épisode sur deux (surtout le coach). Mais attention, au moindre faux pas, il retourne dans son lycée de pauvre.

Les séries où ça arrive : Newport Beach, Gossip Girl, Les Frères Scott

Le binge drinking massif

On vous l’assure. Aux Etats-Unis, si on vous chope avec une petite bière enveloppée dans un sac sur le bord de la route alors que vous êtes juste en-dessous de la limite légale, ça peut vraiment, mais vraiment chauffer pour vous. Mais dans les séries, la moindre soirée est toujours une ORGIE d’alcool, étape majeure pour qu’il se passe enfin quelque chose entre les protagonistes. Une petite trahison à la vodka, une bagarre au scotch, un couple se forme au champagne. Mais surtout, ça se passe dans une résidence secondaire donnant sur la plage, si possible dans l’Etat le plus répressif du pays et à la vue des voisins. Et ce, sans jamais inquiéter qui que ce soit.

Les séries où ça arrive : Newport Beach, Les Frères Scott, 13 Reasons Why, Gossip Girl

Les parents peu ou trop impliqués

Il y a deux catégories de parents dans les teen séries. Les parents qui vivent uniquement pour l’école de leurs enfants et ceux qui n’en ont rien à faire. La première catégorie est souvent incarnée par la maman ultra intrusive, présidente de l’asso des parents qui ne voudra pas que du punch soit servi au bal de fin d’année. “Dans l’intérêt des enfants”, elle râle, elle menace… C’est souvent celle que personne ne supporte d’ailleurs. De l’autre côté, il y a les parents occupés, qui délaissent leurs enfants car ils ont trop de travail ou qui ne sont pas spécialement intéressés par la vie de leur chérubin. Du moment qu’ils conduisent à partir de 16 ans, on ne va pas en plus s’intéresser à leur vie au lycée.

Les séries où ça arrive : Riverdale, Newport Beach, Les Frères Scott, Gossip Girl et tous les parents dans 13 reasons why

Le bal de promo dans le gymnase

Il y a des séries où le bal de promo est réellement le Gala du Met à l’échelle d’un lycée public. Le gymnase, comme les casiers, haut lieu de stratégie dans une teen série, est transformé est vraie salle de balle où tout brille, scintille, les tables sont d’un blanc immaculé. Le DJ coûte une fortune, tout y est splendeur et volupté. Tout le monde est extrêmement parfait, les chignons sont incroyables, les costards splendides, aucun accro en vue. Tout le monde sait qu’un gymnase ça pue quoi que l’on que l’on fasse et que l’on ne peut pas avoir une tenue aussi ajustée à 17 ans. En vous remerciant.

Les séries où ça arrive : TOUTES.

Les vêtements

Si on élimine l’éducation à l’école, les vengeances, les couples, les bals de fin d’année irréels, il reste quoi ? Le look. Alors ceux qui lisent des livres ont des lunettes, personne ne porte DEUX FOIS le même t-shirt, les cheveux sont bouclés, peignés, colorés. Evidemment, pour se procurer tout ça il faut aller au *mall* (centre commercial) pendant sa pause déjeuner et l’heure d’étude (on ne travaille toujours pas). La fille populaire doit évidemment porter des vêtements flashy, des jupes (car c’est une fille), un sac à main car les sac à dos sont pour les nerds qui peuvent dégainer leur livre de maths à tout moment près du casier. Le héros est forcément *casual*, porte un tshirt gris et des Converses. Tout est bien qui finit bien.

Les séries où ça arrive : Clueless, Lizzie Maguire, Hannah Montana, Riverdale… Et tout le monde dans Gossip Girl

Hannah Benayoun
Journaliste
hannah@serieously.com

Je suis la fille spirituelle de Leslie Knope (Parks and Recreation) & Thomas Shelby (Peaky Blinders).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est Bo Bun légumes devant Friends.
Hannah Benayoun on Email