Clickbait : la sérieuse obsession de la semaine

Partage
Lien copié !

C’est quoi ?

clickbait
© Netflix

Clickbait est un thriller américano-australien qui promet d’ores et déjà de vous tenir en haleine. La mini-série raconte l’histoire de Nick Brewer, père de famille et mari dévoué qui disparaît du jour au lendemain sans laisser de traces quand une vidéo de lui apparaît sur internet sur laquelle il tient une pancarte annonçant : “Je maltraite les femmes. À 5 millions de vues, je mourrai”. Sa sœur et sa femme se lance alors dans une mission pour le sauver non sans découvrir tout un tas de choses qu’elles ignoraient à son sujet.

Y’a qui ?

clickbait
© Netflix

Dans le rôle du personnage principal, Nick Brewer, on retrouve Adrian Grenier, star de la série Entourage entre 2004 et 2011, avec à ses côtés Betty Gabriel (The Purge : Election Year) et Zoe Kazan (The Savages) dans les rôles de Sophie et Pia Brewer, respectivement l’épouse et la sœur de Nick. Jessie Collins (Revolution), Ian Meadows (A Moody Christmas), Steve Mouzakis (Prison Break) et Daniel Henshall (Turn : Washington’s Spies) font également partie du casting.

C’est quand ? C’est où ?

Les 8 épisodes de cette mini-série sont disponibles dès ce mercredi 25 août sur Netflix.

C’est un peu comme…

black mirror, you
© Netflix

Difficile de ne pas penser à Black Mirror quand on lit le synopsis de Clickbait. La nouvelle mini-série de Netflix pourrait tout bonnement être une version longue d’un épisode de la série britannique. Dans l’une comme dans l’autre, les réseaux sociaux jouent une place primordiale et les deux séries tentent de mettre en avant leurs côté néfastes sur la société.

Par ailleurs, le côté thriller et la découverte de l’autre facette de Nick Brewer n’est pas sans rappeler une autre série du genre : YOU. Joe (Penn Badgley) est lui aussi présenté comme un homme bien, avant qu’on découvre rapidement ses travers et tendances psychopathes. Reste à savoir s’il en est de même pour Nick dans Clickbait ou si ce sont les réseaux sociaux le vrai problème…

Le détail qui change tout

clickbait
© Netflix

Si vous êtes à la recherche d’une série addictive qui vous ne laissera pas sur votre faim, alors Clickbait est faite pour vous. Son intrigue et sa construction sont telles qu’elle tient en haleine les abonnés de Netflix pendant 8 épisodes, multipliant les points de vue afin d’offrir une vision complète. De plus, comme il s’agit d’une mini-série, vous ne repartirez pas sans les réponses à vos questions !

En manque de séries à découvrir ? Voici nos obsessions précédentes :

Heels

Cruel Summer

Girlsquad

American Horror Stories

Young Royals

Marion Le Coq

Marion Le Coq

Rédactrice en chef adjointe

Suivez nous !

Sondage Dragon Ball Z : qui préfères-tu entre Goku et Vegeta ?

Sondage Dragon Ball Z : qui préfères-tu entre Goku et Vegeta ?

The Walking Dead : Jeffrey Dean Morgan s’est battu pour faire retirer une réplique de Negan dans la saison 11

The Walking Dead : Jeffrey Dean Morgan s’est battu pour faire retirer une réplique de Negan dans la saison 11

Lire aussi
Lockwood & Co : la sérieuse obsession de la semaine

Lockwood & Co : la sérieuse obsession de la semaine

En place : la sérieuse obsession de la semaine

En place : la sérieuse obsession de la semaine

Prométhée : la sérieuse obsession de la semaine

Prométhée : la sérieuse obsession de la semaine

Les Disparus de la Forêt Noire : la sérieuse obsession de la semaine

Les Disparus de la Forêt Noire : la sérieuse obsession de la semaine

En traître : la sérieuse obsession de la semaine

En traître : la sérieuse obsession de la semaine

The Witcher, l’héritage du sang : la sérieuse obsession de la semaine

The Witcher, l’héritage du sang : la sérieuse obsession de la semaine

The Recruit : la sérieuse obsession de la semaine

The Recruit : la sérieuse obsession de la semaine

Smiley : la sérieuse obsession de la semaine

Smiley : la sérieuse obsession de la semaine

Willow : la sérieuse obsession de la semaine

Willow : la sérieuse obsession de la semaine

Mercredi : la sérieuse obsession de la semaine

Mercredi : la sérieuse obsession de la semaine